L’emeibaby

C’est en lisant le billet de Marie Vial que j’ai eu envie de tester l’Emeibaby. Aussi, lorsqu’elle a proposé, via facebook, d’en faire tourner un sur la France, je me suis inscrite.

Pour le test qui se déroule sur quelques jours, j’ai fait appel à deux de « mes p’tits chats » : Gabriel, 4 mois, 6,5 kg et Louis, 26 mois, 12 kg.

1ère impression : Il est joli.

Le dossier est composé de tissu écharpe sergé croisé de la marque allemande Girasol et il existe un large choix de coloris.

Celui que j’ai reçu, en test, est le modèle Agua Azul.

http://lespetitsportes.files.wordpress.com/2012/01/emeibabyfrance.jpg

2e impression : « mais comment ça fonctionne ? »

En effet, j’ai été déroutée par les deux anneaux et cette multitude de clips, d’attaches et de lacets. Je dois admettre que je suis plus à l’aise avec une écharpe qu’avec un préformé mais là, j’ai dû me rendre à l’évidence : le mode d’emploi et surtout les vidéos ne sont pas un luxe. Heureusement, Marie Vial a tourné plusieurs petits films qui sont à notre disposition sur le site auxmilleunportebebes.com 

1er essai : Portage ventre.

DSC02402.JPGAprès avoir régler l’assise, au minimum, j’ai installé Gabriel, 4 mois. Puis, grâce au pan d’écharpe, j’ai ajusté.

Contrairement aux autres préformés qui sont à éviter avant que bébé s’asseye, l’Emeibaby permet, d’après moi, une installation vers 3-4 mois grâce à cette modularité.

Mon fils, dès qu’il se sent mal installé, sait se faire comprendre : c’est un bon baromètre . Là, c’est plutôt moi qui le trouve un peu plaqué (c’est un défaut que je reproche à d’autres porte-bébé) car lui, regarde, gazouille, sourit… Bref, tout va bien.

DSC02392

2e essai : portage dos.

DSC02454Louis, 2 ans, se prête au jeu. Là, il faut, de nouveau, tout régler : attacher les lacets, faire coulisser le pan d’écharpe au niveau des anneaux. Je trouve ça quand même plus « compliqué » qu’une bonne écharpe.

Mais, une fois, là-haut, quel confort ! Le poids est bien réparti . Je ne sens pas les 12kg de mon fils. Lui, il est content : je le porte !

L’essai a duré presque deux heures : l’Emeibaby nous a accompagné dans nos courses et, de par son confort, je n’ai ressentis aucune tension au niveau des épaules.

DSC02467

Ce que j’en pense : tout d’abord, je voulais remercier Marie Vial sans qui cet essai aurait été impossible 

Ensuite, je voulais dire que mon avis n’engage que moi mais, je n’ai pas craqué pour ce porte-bébé… Il a pourtant un gros avantage qui le rend unique : l’Emeibaby est réellement utilisable pour un tout petit. Pas besoin de coussin réducteur ou autre gadget, ce porte-bébé est vraiment évolutif.

Ce qui m’a, personnellement, gênée, c’est toutes ses boucles et attaches (en plus des deux anneaux) nécessaires au bon réglage de l’Emeibaby. En effet, je le trouve un peu compliqué pour un parent débutant qui n’aurait aucune notion de physio.

La dernière question, que je me suis posée, est : le conseillerais-je, en atelier, à des parents qui souhaiteraient acquérir un porte-bébé physio sans nouage ? Ma réponse est oui…pourquoi pas…

DSC02477DSC02479DSC02476.JPG

DSC02474

A propos Catherine

Animatrice de portage pour l'association Mon BB Porté, formée IEFAP, PSETUA et Ecole à Porter de JPMBB. Monitrice de massage bébé formée IEFAP. Formatrice auprès de l'IEFAP.
Cet article, publié dans Tests et avis, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s